Le Smarketing, ou rapprochement des forces marketing et commerciales leur permettant de ne faire “qu’un” pour mieux répondre aux attentes du client, est une sacrée révolution, et une très belle évolution, dans la quête des entreprises à toujours donner plus de valeurs et de liens à leurs clients.

Mais qui dit smarketing…. dit que de nombreuses fonctions supports ou front office dans le secteur touristique, hotelier comme Rh… vont devoir se mettre à vendre, et ça, ça fait réfléchir!

AVANT… c’était la guerre…

A qu’elle était douce l’époque, ou Rebecca, du marketing, créait du contenu captivant permettant de séduire le client, tandis que Raoul, le commercial, sifllotait sur les routes de campagne entre deux rdv clientèle… Chacun son métier, chacun son univers dans ce monde si bien coordonné ou le marketeux marketait, et le commercial commerçait…

Quoi que, douce époque ? A bien s’en souvenir (et le passé n’est pas si loin dans un certain nombre d’entreprises…) la douce époque, c’était plutôt la guerre ouverte entre 2 services tirant la couverture à eux, plutôt que de la poser ensemble sur les délicates épaules du client convoité

Un exemple ? cette fabuleuse “plaquette” était bien souvent au milieu des tranchées entre les 2 services. Ambiance:

– Raoul (service commercial): “et je vous dis que cette plaquette ne sert à rien, c’est du charabia, et les clients me font la remontée du terrain, car moi, je suis sur le terrain…”

– Rebecca (service marketing): ” et je vous dis que cette plaquette a fait l’objet de toutes les plus importantes études auprès d’un panel de consommateurs, et d’ailleurs, nous l’avons validé en comité avec la direction, mais il est vrai, que vous, les commerciaux….”

Au milieu de cette effervescence entre les services dédiés à la relation clientèle, Chloé, en front office (chargée de recrutement, assistante service tourisme, ou chargée des relations hotellerie à votre guise…) issait le drapeau blanc et faisait de son mieux pour accueillir la clientèle en gardant le sourire, mais sans savoir “vendre” son expertise…

ça parle à tout le monde ? Bien, car ça, c’était avant…

MAINTENANT… on fait plus ou mieux, avec moins, en donnant du sens…

De notre époque issue de la crise, de la compréhension désormais acquise que le client n’est pas une vache à lait qu’on exploite pour l’unique portefeuille de l’entreprise, mais bel et bien un consommateur averti, informé, et ayant besoin de comprendre POURQUOI il achèterait chez vous… à la période actuelle ou le digital fournit toutes les datas, données, stats utiles à l’ensemble des relations commerciales, est né cet algorythme de vente:

Marketing + frugal + ventes + datas + SENS = SMARKETING

une nouvelle ère entre marketing et commerce sur la planète vente…

Et en smarketing, tout le monde avance avec le même objectif: réunir les outils marketing et commerciaux pour vendre avec tact, intérêt, subtilité et efficacité auprès de clients exigeants, mais cool, si vous l’êtes avec eux !

Et vendre dans tout ça ?

La bonne nouvelle, c’est que désormais Rebecca, Raoul et Chloé doivent bosser de concert pour convaincre puis conserver leur client.

Fini donc le marketeux qui markète, le chargé recrutement qui recrute, le chargé des relations clientèle qui relationne ou l’assistant de direction touristique qui assiste… il doit désormais savoir vendre, et non plus seulement créer, produire ou représenter le produit ou service de sa société.

Du rapprochement de profils techniques mais non commerciaux vers la nécessité des entreprises de devoir vendre sans augmentation d’effectifs… est née cette obligation d’apprendre à vendre pour tous ces experts métiers gravitant autour de la fonction commerciale !

Ainsi, là où seul Raoul à l’époque savait vendre (et doit maintenant apprendre à créer du contenu), désormais, Chloé et Rebecca, vont devoir elles aussi se former aux techniques de vente et les utiliser, pour qu’à leurs trois expertises réunies, ils répondent réellement aux objectifs de leur marque: garantir une expérience client fabuleuse et authentique !

Cqfd non ??

Christophe MAGNE

%d blogueurs aiment cette page :